La Suisse interdit la rollkur

Une loi fédérale suisse interdit depuis le 1er janvier l’utilisation
de l’hyperflexion d’encolure en dressage et le fait de barrer les
chevaux à l’obstacle

La rollkur définie comme étant « une flexion de l’encolure obtenue par la force » est déjà interdite par la FEI en compétition. La Suisse va plus loin en intégrant cette interdiction dans l’article 21 de son ordonnance sur la protection des animaux . Proposée en 2008 et approuvée en octobre 2013, cette interdiction qui concerne aussi bien la compétition que l’entrainement est effective depuis le 1er janvier 2014.

Pour l’OSAV (Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires suisse) cette
interdiction ne concerne pas les cas où certains chevaux mettent naturellement leur tête dans
cette position pendant une courte période. Pour l’OSAV c’est la méthode pour imposer
l’hyperflexion au cheval qui est interdite et pas nécessairement la position elle-même.

Cette ordonnance interdit aussi la pratique qui consiste à barrer les chevaux en CSO, c’est-à-dire le fait de monter la barre à l’entrainement juste au moment où le cheval passe l’obstacle pour que le choc lui apprenne à sauter plus haut. D’autres pratiques barbares sont aussi proscrites comme couper les vibrisses, raccourcir la base de la queue, utiliser les chocs électriques, employer des ferrages nuisibles ou attacher la langue.

Source Cheval Magazine